C’est décidé : je joue RESPONSABLE !

 

Jouer responsable… késaco ?

La FDJ a choisi de s’engager dans ce combat pour un jeu qu’elle veut « récréatif, ludique, et non intensif, centré sur le plaisir de jouer ». Sa politique vise ainsi à « réduire les risques et les effets négatifs inhérents au secteur des jeux d’argent » et à « protéger les mineurs, dans des conditions maximales de sécurité ». (source : www.fdj.fr).

Le jeu responsable part d’un postulat clair : alors que le jeu de hasard, par excellence, est conçu pour ne pas être contrôlable, certains joueurs qui se situent dans l’excès et la dépendance pensent qu’il est possible de contourner les règles, mettre la main sur des combinaisons mathématiques gagnantes et finalement contrôler le jeu.

Ces joueurs sont bels et bien victimes de dépendance, tout comme s’y apparentent la drogue ou l’alcool. Plus pernicieuse et moins visible, elle met parfois du temps à être décelée par le joueur ou son entourage.

 

Dans ce cadre, jouer responsable implique :

  • De ne pas jouer au-dessus de ses moyens (voir, de réserver aux jeux une somme d’argent quotidienne à ne pas dépasser)
  • De parvenir sans mal à s’arrêter de jouer (la difficulté à s’en détacher est un signe fort de dépendance)
  • De ne pas mentir à son entourage à cause du jeu ni leur emprunter d’argent pour cette raison précise
  • De ne pas faire jouer ni vendre de jeu aux mineurs (CF : Décret du 7 mai 2007)
  • De contacter Joueur info Service (09.74.75.13.13 (appel non surtaxé)) ou l’association SOS Joueurs (au 09.69.39.55.12 (appel non surtaxé)) dès les premiers signes de dépendance